Le Lot-et-Garonne oublié par la Région : la mauvaise foi a-t-elle sa place dans une élection régionale ?

Le Lot-et-Garonne oublié par la Région : la mauvaise foi a-t-elle sa place dans une élection régionale ?

La campagne des régionales bat son plein et offre déjà ses joutes verbales entre candidats. C’est bien normal. C’est le jeu de l’exercice démocratique et cela a le mérite d’offrir aux Néo-Aquitains le choix parmi une ribambelle de propositions ou d’affirmations. Certaines sont bonnes. D’autres farfelues. Et parfois, certaines ne relèvent pas des compétences de la Région.

Parfois elles sont des plus surprenantes. C’est le cas du « Le Lot-et-Garonne est oublié de la Région » que l’on a entendu de la bouche d’une conseillère régionale LR sortante.

Rien que ça.

A l’évidence, soit la candidate est de mauvaise foi, soit elle souffre d’amnésie.

Des soutiens de la Région à foison

Permettons-nous de lui rafraîchir la mémoire avec quelques dossiers phares accompagnés par la Région. Il suffit pour cela de regarder les subventions votées lors de la dernière Commission permanente : près de 4 millions d’euros pour soutenir Valoregen (Damazan) dans ses investissements et lui permettre de devenir le premier recycleur de plastiques neutre en carbone au monde ! Près de 160 000 euros à 3MC (Ledat) pour l’aider à développer une nouvelle gamme de produits. Plus de 90 000 euros à Bois Tourne Aquitaine (Casteljaloux) pour investir dans un nouvel équipement production. Plus de 130 000 euros à la Communauté de communes de Lot-et-Tolzac pour réaliser une véloroute. Près de 400 000 euros à Vegecroc (Estillac) pour moderniser son atelier de fabrication de plats cuisinés. Près de 1,2 M€ à Val de Garonne pour la reconstruction de digues suite aux inondations de l’hiver dernier. Enfin 120 000 euros au Grand Villeneuvois pour la création d’un campus connecté.

Alors oublié le Lot-et-Garonne ? Ces exemples prouvent l’inverse. Tous les domaines d’activité sont couverts, et ce, quel que soit le territoire lot-et-garonnais.

Dans tous les départements qui la composent, et bien évidemment y compris le Lot-et-Garonne, la Région Nouvelle-Aquitaine est à l’écoute des acteurs socio-économiques et des élus, pour les accompagner, les épauler, et les subventionner selon leurs besoins. Et elle se fixe des priorités et non du saupoudrage.

Voilà le bilan de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Au final, avec ce « Lot-et-Garonne est oublié de la Région », Marie Costes cherche sans doute à obtenir le Prix de l’humour politique 2021.

Secured By miniOrange